AGENDA

17 mai 19

Pavoisement du Pont Wilson

Maquette du pont site
«FIGURES DE PASSAGE»

Mélissande Herdier

 

Mélissande Herdier, artiste et graphiste, illustre La Comédie humaine en détournant les figures essentielles décrites par Honoré de Balzac pour en faire les indices d’un parcours narratif.
A la manière de l’œuvre feuilletonesque de l’écrivain, les drapeaux sont réalisés comme autant de fragments d’un récit foisonnant semés tout le long du pont Wilson. Tout en reprenant les codes de l’affiche, la graphiste s’amuse à décontextualiser les personnages littéraires du XIXe siècle pour en faire des héros de la culture populaire contemporaine. Le dessin au graphite, d’abord réalisé dans le cadre intime du carnet de croquis, est transféré à l’état brut sur le support monumental des drapeaux.
Parmi l’infinie variété de la nature humaine dépeinte au fil des romans de Balzac, Mélissande Herdier choisit de dégager les principaux modèles sociaux ainsi que certains personnages récurrents. L’utilisation délibérée de couleurs vives et très contrastées renforce le caractère archétypal des figures choisies. Des morceaux de paysages côtoient ces silhouettes pour évoquer les nombreux décors créés pour eux par l’auteur. Celui-ci considérait en effet que l’existence d’un individu est conditionnée par le milieu social et géographique dans lequel il s’inscrit.
Cette mosaïque est pour le passant le support d’une narration visuelle, un tableau qu’il peut reconstituer par associations d’idées et à l’aide des réminiscences de ses lectures.

L’inauguration a lieu le jeudi 17 mai à 11 heures 30, place Anatole France.

18 mai 19

Nuit Européenne des Musées

Ouverture dans le cadre de la nuit européenne des Musées,
le 18 mai de 19h à minuit

 

double exposition aux Octrois, place Choiseul, Tours,
en partenariat avec Eternal Gallery

21 sep 19

Les résidences à l’Octroi

DSC_0512site
Jiwei LI
« Champignons avec circuit imprimé / produire et reproduire / »
Le champignon est le premier organisme dans la Terre, il représente la base élémentaire de la théorie de Charles Darwin. Il est regardé comme un modèle biologique.
Je me suis intéressé au déplacement du Mycélium. Et la marche des racines.

 

Pendant six années d’études en France, je me suis formée à la pratique multiforme sur des théories pluridisciplinaires, tout en interrogeant sa place dans mon parcours.
L’art contemporain motive ma curiosité intellectuelle et m’ouvre des portes vers la connaissance, qui sont construites pour la plupart par deux vecteurs–le déplacement et la nature. Ce qui m’a amené à faire des projets hybrides pour poursuivre mes recherches.
Les déplacements (immigration / marche) et la nature sont deux vecteurs essentiels de ma vie au cours de la dernière décennie.
Cependant, dans la société moderne où l’efficacité est importante, la promenade et la nature semblent si insignifiantes, en plus des frontières rendent les échanges culturels plus difficiles.
Six ans de séjour à l’étranger m’ont fait prendre conscience des frontières culturelles. L’État ne peut définir les individus. En tant qu’étrangère, je préfère trouver les différences culturelles
à travers mes microscopes perspectives tout en marchant.
Du point de vue microscopique des individus, pour explorer les manières variées de présenter les choses, je peux également trouver les zones qui s’imbriquent dans l’identité personnelle et des différentes cultures.
J’utilise l’enquête sur place, je collecte des informations en extérieur pour construire un projet artistique, pour explorer les frontières de la perception, la relation entre l’esprit humain et la fonction de la ville, y compris des recherches sur l’histoire du lieu et la communication avec les gens du cru, en parcourant la ville. Ensuite, je dessine un  manga pour enregistrer le voyage en ville, cela peut être indépendant de l’œuvre et peut également fournir un contexte pour les œuvres d’installation de différents matériaux.
La promenade en ville conserve de nombreuses possibilités d’improvisation et peut apporter la réponse la plus primitive « à ce paysage en ce moment ». J’utilise la marche pour libérer le corps et explorer l’environnement nouveau afin de faire circuler l’énergie  de la région. Ce comportement répétitif est aussi ma façon de méditer.
La plupart des matériaux que j’utilise sont liés à la région et font une partie de ma compréhension de cette région. La maîtrise de plusieurs médiums me permet d’enregistrer et de présenter l’énergie personnelle affectée par cette situation dans sa dimension la plus large. J’espère que chaque étape du travail se superpose à un organisme.

 

La résidence se déroule du 2 septembre au 30 novembre 2019.
Elle sera ouverte au public les 21 et 22 septembre de 14h à 18h dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

 

Restitution de résidence le samedi 23 novembre 2019 à 18h30

 

Octroi Sud-est – 1, place Choiseul 37100 Tours

03 oct 19

ATELIER, mode demploi

ATELIER, MODE D’EMPLOI 2019
du jeudi 3 au dimanche 6 octobre.

 

toit chinois site

 

Des artistes et des structures institutionnelles ouvrent les portes de leurs lieux de création, afin de partager avec le public le plaisir de regarder, de réfléchir, de questionner, …

 

VERNISSAGE le jeudi 3 octobre à 18h30 à l’Annexe à Saint Avertin

 

ADRESSES DES ATELIERS ET LIEUX OUVERTS AU PUBLIC :
TOURS : les Octrois, place Choiseul, 37, quai Paul Bert, 45 rue Jules Charpentier, 35, rue Jules Charpentier, 5, rue Dr Fournier, 71, rue Desaix, 31, rue de La Fuye, 52, rue Jules Grévy, 133, rue des Bordiers, 14, rue Walvein, 46, rue du Président Coty, 19, rue Plantin.
ARTANNES : 30, avenue de la Vallée du Lys.
BETZ LE CHATEAU : 15, rue de la poste.
CHAMBRAY LÈS TOURS : 34, avenue de l’Hommelaie, 13, rue Jacques Monod.
CHÉDIGNY : 17, chemin des Pentes. CHINON 26 rue Rabelais.
HUISMES : 18, rue de la Tourette, 12, rue de la chancellerie.
JOUÉ LÈS TOURS : Le Marchais.
LA RICHE : 162, rue de la Mairie. METTRAY 74, rue du Manoir.
MONTHODON : le Sentier 25, rue des violettes.
MONTLOUIS SUR LOIRE : 11, rue d’azar.
NAZELLES : 15, rue des Acacias.
SAINT AVERTIN : l’Annexe, 7, rue de Rochepinard, 7, rue des Cerisiers, 51, rue de Grandmont, 38, rue de Grandmont, 41, résidence du Grand Cèdre, 67, rue des Héraults.
SAINT PIERRE DES CORPS : Espace Chabrier, 1, rue Jean Jaurès, 21, rue de la Morinerie, 25, rue de la Morinerie, 34, rue de la Morinerie.
SAINT CYR SUR LOIRE : Jardin du Clos des Cèdres.
SAINT HIPPOLYTE : 457, route des Gaufras.
VERETZ : 3, rue Chaude, 16, rue Chaude.
VOUVRAY : 21, rue de la Bonne Dame, 28, rue de la Bonne Dame, 2, chemin de Rochebonne.

 

PARTICIPANTS :
Pierre TEXIER, La Cage d’Escalier, BABOUCHKA, TOF, Christine ARZEL, Françoise ROULLIER, Christian VANDORMAEL, Céline Turpin, Thierry Cardon, Augustine Fortuné, elefanCat : Charles Hilbey. Lucas Pradalier. Muriel ASTIER·LAMEIGNERE, Claude ALMA, Sammy ENGRAMER, François PAGÉ, Claudine DUMAILLE, PJ CHABERT, DIAGONALE : Juliette GASSIES, Frédéric DUMAIN, Elisabeth DAVEAU, Annie BARRAT, Catherine AZOULAI, EXUO : Élise BEAUCOUSIN, Marie LIBÉROS, Atelier COSABIC MOVILLA, Bojana NIKCEVIC, Marie-Christine BRONNER, Edith DUJARDIN·ROUXEL, ZAZÜ, Marie.P MONROUX, Jérémie BRUAND, Jamal LANSARI, Caradazzo Olivier, Blanchard Patrick, Maryline, Patrice Stelleste, Rémy Rolland, Yves Baugé, Fédia Lumbroso, Pat, Héry, Anne Zoboufsky, Chandra Raba, Anne GRUER, Christine RAMAT, CATTP Louis Pergaud, NIKITA, Francine GENTILETTI, Aldo MAFFEO, Magda HOIBIAN, Nalhalie Guétault, Rébecca LOULOU, ATELIER A2 : Elisa et Maya, Christine BAUDOIN, Françoise LAUTH, Morgane ARCENT, Tibor KORPONAY, Florent LAMOUROUX, Dominique MARCHÈS, EveIyne PLUMECOCQ, Simon PLUMECOCQ, Véronique LACROIX, Atelier Mimosa : Adrien PIARD et Julie MANSILLON, Sophie MALFON, Jiwei LI, Christilla ROZE, Bruno SAULAY, Florence LESPINGAL, Ecran Total : Marilou Turmeau, Morgan Pansier, Lohengrin Papadato, Benoît PRADIER, Nicolas FIoc’h, OIivier Leroi, Pierre Malphettes, Tania Gouraud, Stéphane GENDRON, Chrystèle SAINT-AMAUX, Boud’1, Yann Gateau, Sebastiano Migliarini, Olivier Caux, Yannick Mouré, Seb Russo, Nicolas TROLONGE, Stéphanie LETESSIER, Emilie LAGARDE, Matthieu FAYS, ZOÉ : Daniel COLlNET, Jean JUDE, Fabianne MERELLE, Guy ROMER, Alain WAHL, Jean VINDRAS, Frédéric FROUMENT, Jean-Marc PITROIS, Béatrice JAKIC, CIara GALLET, Céline ROBBE, Ferrandez, Mallard, Spiessert, Bbay, Degros, Gaudin, Robillot, Laboudigue, MD-R, Léa MARTIN-HABIF, NENTAL dit PASQUAL, nico nu, Yolande Tanchou, Mélissande HERDIER.

DÉPLIANT 2019

06 déc 19

PETITS FORMATS A L’ECOLE

PETITS FORMATS A L’ECOLE

 

Mercredi 4 décembre 14h/18h récupération des oeuvres
Jeudi 5 décembre accrochage
Vendredi 6 décembre fin d’accrochage- 18h30/21h vernissage
Samedi 7 et dimanche 8 décembre 15h/19h
Décrochage dimanche 19h/20h30

Prévoir des systèmes d’accrochages, signature, nom et prix au verso de chaque oeuvre (tout au même format et au même prix pour chaque artiste).
Chaque artiste s’engage à mettre une oeuvre à 15 euros.
La participation aux frais pour cet événement est de 15 euros pour les artistes et 5 euros pour les étudiants.
merci de vous inscrire au plus vite.

 

École supérieure des beaux arts de Tours – TALM
40, rue du docteur Chaumier

 

vernissage vendredi 6 décembre de 19h/21h
samedi 15 et dimanche 16 décembre de 15h/19h

 

Plan d’accès

 

Qui sommes-nous ?

Contact

Liens

Partenaires