Ludivine Beaulieu

 

Les circonstances m’ont confronté à l’aventure picturale de Ludivine Beaulieu. Déjà, lors de l’accrochage des travaux pour le DNSEP, il était aisé de percevoir des qualités de curiosité, d’ intérêt pour la peinture et pour une façon personnelle de l’aborder et de se confronter à la toile blanche.
Depuis il m’a été donné de confirmer mon jugement et de suivre ce tempérament. De voir comment sa respiration et ses émotions transitaient via le pinceau, sur la toile ; la façon de libérer ses pulsions dans l’urgence, le geste ample, préférant s’exprimer dans le grand format plutôt que dans la contrainte du chassis intimiste.
Tout n’a pas le même jus mais restitue parfaitement la nécessité de le mettre à jour, de le porter jusqu’à l’oeil et de libérer l’esprit. Disparate, souvent enjoué, parfois emporté, le résultat témoigne de réelles qualités, on est bien dans le domaine de la peinture et il y a lieu de l’ affirmer. Parallèlement Ludivine Beaulieu répond à la même nécessité d’ aborder d’ autres territoires où l’installation prédomine et où le propos est tout autre. Les assemblages apportent témoignage à l’aventure nomade. Néanmoins, aussi désireuse de communiquer avec le monde environnant, la gent humaine qu’elle se plait à portraiturer, elle a le même besoin de le partager avec le monde animal : cheval, chien, compagnons de tous les instants, complices et modèles, ils l’aident à occuper l’espace… Lézards, araignées, mouches sont les témoins et les acteurs privilégiés de son univers onirique.
Dans ce registre, il m’a été donné de voir, d’apprécier et de rire, conquis et enthousiasmé par ces scènes de genre dans leur écrin de verre, de bois… de petits théâtres chez les hyménoptères. Ah ah, la guêpe et le bourdon, l’abeille et le frelon. Certains les fuient, Ludivine se plaît à les mettre à contribution pour des représentations du petit théâtre du quotidien, des scènes de la rue : à la terrasse du café, chez la modiste, chez le coiffeur, à l’église… les petits métiers avec leur gestuelle et leurs postures.
Ludivine Beaulieu a l’acuité du regard, quand elle peint sa jument au trot, elle capte la subtilité de sa musculature, la justesse du mouvement des antérieurs, le port de la tête. Il en est de même quand elle trouve dans la dépouille d’un bourdon ou d’un frelon, l’attitude d’un petit métier. Ambitieuse, elle a décidé que les mouches à miel étaient un microcosme qui n’est pas sans nous rappeler la vie de la cité.
Il en va ainsi de l’opéra et rien de mieux que de le mettre en situation dans un espace clos, défini et connoté : la fosse d’ orchestre et le plateau scénique ramené à la dimension d’un étui à violon. Une vieille boîte, trouvée dans mon grenier à l’occasion d’une pêche aux trouvailles et de quelques bricoles amassées içi et là au fil des années. Mais cette boîte a une forme particulière, ressemblant plus à un cercueil à l’ancienne. On se rend chez le comte Dracula pour le décor, chez Verdi pour le propos et avec une scénographie surgie de l’imaginaire de Ludivine. Témoignage tout à la fois d’acculturation, de digestion et de remise en cause. On mesure tout l’ humour contenu dans cette mascarade et tout le sérieux de l’entreprise. Le public sera décontenancé, amusé ou inquiet ; cela dépend de sa relation avec le monde des insectes. Je pourrais dire : pas folle la guêpe, mais je ferais fausse route… ce sont de bons gros bourdons morts de mort naturelle et auxquels l’ artiste donne une deuxième chance, une seconde vie. Et quelle vie! De faste et de lumière, en exposition et en représentation.
Vive la musique et que les élytres se mettent en action, le spectacle va commencer.

­Alain Irlandes / août 2012

Artistes

Octroi_tours_

Mustapha Azeroual / Nicolas Aulagnier / Rémi Boinot / Alain Biet / Marie Belenotti-Bellot / Annie Barrat / Xavier Bertola / François Berthon / Jean‑Charles Boilevin / Belly Button / Yveline Bouquard / Delphine Bourdier / Nicolas Brochard / Jérémie Bruand / Peter Briggs / Jonathan Bablon / Charles Bujeau / Bernard Calet / Amadine Caltagirone / Rémy Chabreyrou / Slim Cheltout / Cécile Cluzan / Sanjin Cosabic / Élisabeth Daveau / Philippe Delord / Frédéric Dumain / Sammy Engramer / Fred Fleurance / Eric Foucault / Marion Franzini / Ségolène Garnier / Juliette Gassies / Augustin Gimel / Michel Gressier / Nils Guadagnin / Jacques Guittier / Roselyne Guittier / Jacques halbert / Sébastien Hoëltzener / Christophe Lalanne / Florent Lamouroux / Paul Laurent / Guillaume Le Baube / Jean-Pierre Le Brun / Jacques Lemerre / Jean Lemerre / Eric Levieux / Stéphanie Letessier / Diego Movilla / Dominique Mureau / niconu / Nikita / Shoko Ogoshi / François Pagé / Frédéric Pagé / Evelyne Plumecocq / Guillaume Poyant / Thierry Rat / Francis Raynaud / Jean Riant / Benjamin Robert - Degude / Olivia Rolde / Auguste Rousset / Bruno Saulay / Nicolas Simarik / Dominique Spiessert / Coco Téxèdre / Marie - Luce Thomas / Marie Thouin / Claire Trotignon / Maud Vareillaud-Bouzzine / Nan Xiang

 

Qui sommes-nous ?

Contact

Liens

Partenaires