ETNA, C’EST PARTI !

Le lancement de la seconde phase ETNA (Espace Temporaire Numérique et Artistique) s’est déroulé ce mardi 19 avril 2016, à l’École des Beaux-Arts de Tours.

À cette occasion, les six lauréats sélectionnés en 2015 par les partenaires Mode d’Emploi, Palo Altours et VINCI Autoroutes se sont présentés au public.

Catégorie artistique :

• Nicolas Chasser Skilbeck, vidéaste de la lumière presque impressionniste.

• Mah Zong Yi, un artiste aigre doux.

• Guillaume Le Baube, dans l’œil du photographe.

• Florent Lamouroux, le plastique c’est fantastique.

Catégorie numérique :

• L’entreprise Millenium avec Anthony Martin, Dimitri Le Roch, Justin Mariette, François Bodin, Stephen Caranton, Alexandre Salvi.

• Le collectif OBO avec Marie Cottu, Julien Boulanger et Mathurin Body.

Ils ont dévoilé leurs pistes de réflexion pour accompagner l’évolution des travaux de la 3e voie et proposer aux habitants, automobilistes et acteurs du chantier, un regard neuf sur les travaux grâce à leurs créations.

 

Faire d’une portion de l’autoroute A10 en chantier, un terrain de jeux artistique éphémère et créer du lien sur un territoire
C’est ce qui motive et réunit déjà l’association d’artistes de la Région Centre, MODE d’EMPLOI, PALO ALTOURS, et VINCI Autoroutes, autour d’un appel à projet d’artistes très innovant, lancé par MODE D’EMPLOI en Janvier 2015,et matérialisé prochainement par un premier atelier de travail participatif, qui se déploiera le 27 Mars 2015 prochain à l’école des beaux-arts de Tours.
Cet atelier sera le premier coup de pinceaux du dess(e)in artistique porté par cet appel à projets applicatifs, par, pour et avec le territoire, et dédié à une vision moderne d’une autoroute utile au développement local..
En effet, la finalité de ce concours, fait partie intégrante de cette vision, et d’un partenariat plus large, la Convention ETNA, initiée en 2014, par VINCI Autoroutes, et les associations MODE D’EMPLOI et PALO ALTOUR. L’objectif étant de favoriser la création d’ un espace temporaire numérique et artitique sur une portion de 7km de l’autoroute A10, liée à un chantier de 3 ans ; Un partenariat devant permettre d’encourager la création hors lieux dédiés, tout en révélant le caractère utile et le potentiel de développement créatif et économique d’une portion d’autoroute très urbaine.

 

“Stefan Shankland précise dès le départ du chantier que le projet TRANS 305 s’inscrit dans un temps long, non plus regrettable mais fructueux car il « propose de valoriser le processus de transformation de ce territoire, d’en faire un espace de recherche, de création, de rencontre. À travers des ateliers et des projets artistiques intégrés au chantier, nous cherchons à créer les conditions favorables à l’émergence d’une nouvelle culture de la ville en mutation. Un projet auquel participent des individus et des groupes d’horizons multiples qui se croisent sur ce chantier : artistes, usagers et riverains de la ZAC, scolaires, étudiants, employés de la ville, élus, acteurs du projet urbain… ». Le projet artistique, la présence de l’artiste non seulement sur le chantier mais dans les instances de conception du projet, de même qu’à chaque étape de son avancement font de lui un élément majeur de la mise en synergie des acteurs. Ce n’est plus le projet artistique seulement, encore moins la réalisation d’une œuvre pérenne (dont il est dit à plusieurs reprises dans les entretiens que nous avons menés qu’elle importe moins que le processus engagé) qui comptent, c’est la mise en relation des acteurs, des individus concernés par la transformation urbaine. Et si le processus de la démarche HQAC était avant tout d’ordre communicationnel ? L’objectif avancé par Stefan Shankland est celui de « faire se rencontrer », de « faire se parler », de « faire se comprendre » les acteurs.”
Extrait d’un texte de Nicole Denoit, « Vivre autrement le chantier urbain », Communication et organisation
Nicole Denoit est Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université François Rabelais de Tours, membre du MICA de l’université Bordeaux 3, membre du groupe de recherche « Histoire des Représentations » de l’université François Rabelais. Ses recherches portent sur la communication institutionnelle des organisations, sur le mécénat des entreprises comme outil de communication, sur la place des artistes dans la cité et sur la médiation culturelle.

 

Artistes

Octroi_tours_

Mustapha Azeroual / Nicolas Aulagnier / Rémi Boinot / Alain Biet / Marie Belenotti-Bellot / Annie Barrat / Xavier Bertola / François Berthon / Jean‑Charles Boilevin / Belly Button / Yveline Bouquard / Delphine Bourdier / Nicolas Brochard / Jérémie Bruand / Peter Briggs / Jonathan Bablon / Charles Bujeau / Bernard Calet / Amadine Caltagirone / Rémy Chabreyrou / Slim Cheltout / Cécile Cluzan / Sanjin Cosabic / Élisabeth Daveau / Philippe Delord / Frédéric Dumain / Sammy Engramer / Fred Fleurance / Eric Foucault / Marion Franzini / Ségolène Garnier / Juliette Gassies / Augustin Gimel / Michel Gressier / Nils Guadagnin / Jacques Guittier / Roselyne Guittier / Jacques halbert / Sébastien Hoëltzener / Christophe Lalanne / Florent Lamouroux / Paul Laurent / Guillaume Le Baube / Jean-Pierre Le Brun / Jacques Lemerre / Jean Lemerre / Eric Levieux / Stéphanie Letessier / Diego Movilla / Dominique Mureau / niconu / Nikita / Shoko Ogoshi / François Pagé / Frédéric Pagé / Evelyne Plumecocq / Guillaume Poyant / Thierry Rat / Francis Raynaud / Jean Riant / Benjamin Robert - Degude / Olivia Rolde / Auguste Rousset / Bruno Saulay / Nicolas Simarik / Dominique Spiessert / Coco Téxèdre / Marie - Luce Thomas / Marie Thouin / Claire Trotignon / Maud Vareillaud-Bouzzine / Nan Xiang

 

Qui sommes-nous ?

Contact

Liens

Partenaires